Posted in Sport

Triathlon de Paris, une activité Se(a)ine

Triathlon de Paris, une activité Se(a)ine Posted on 9 juillet 2012Leave a comment

A y est je renoue un peu avec l’autosatisfaction de finir correctement une course, après le marathon de Paris et le triathlon échec de Belfort.

Le triathlon de Paris, pour la deuxième année consécutive (petit résumé 2011).

 

12-07-1473.JPG

Ca c’est le samedi, jour de dépot des vélos, du marquage mollet-bras. En arrière plan le ciel, capricieux qui se jour là nous fera l’honneur de plusieurs fortes averses.

Prions pour que ça se calme pour éviter un débordement de saloperies dans la Seine … oui pour ceux qui auraient loupé l’info de la course c’est dans la Seine qu’on nage (va faire nager 4500 concurrents 1500 m dans une piscine…).

Les analyses de l’eau :

12-07-1469.JPG

Euh… en date du 25 juin .. on est le 7 juillet…il faut signer une décharge pour mettre ses fesses dans l’eau …. je crois que ça pue déjà cette histoire..

 

Que nenni je ne m’en fais pas plus que ça, j’ai eu une belle gourde spécial fille…(et si ça avait été pour les garçons ça aurait été un bidon…. hu hu hu.. on a fait le tour des jeux de mots foireux continuons..)

12-07-1470.JPG

Et comme tu as vu le triathlon il s’appelle Garmin Triathlon de Paris… comment ils ont du raquer pour faire changer le nom de l’épreuve (car il ne s’appelait pas comme ça il y a encore 2 mois)! Bref je me dis que je suis faible et influençable et qu’il est temps d’investir dans the famous 910 (en gros la geekerie du triathlète : une montre qui fait tout … sauf le café). Faible espoir que Garmin sur le village fera un petit pourcentage … et ben non ce sont des rats… que dalle!

Du coup depuis samedi je suis abonnée au pates pour finir le mois et je dis adieu à Beyrouth (ou pas), car je l’ai quand même acheté la montre qui tue et qui coute une blinde.

Et puis j’ai dit bonne nuit à mon vélo, abandonnés parmi tant d’autres…

12-07-1471.JPG

12-07-1472.JPG

Dimanche matin, levée tranquillou vers 5h45.. j’aurais pu pousser à 6 d’ailleurs. Je tends la main dehors, il pleut… peine dans mon coeur et peur sur mes roues (de vélo, ça va glisser).

Arrivée à l’aire de transition (là où il y a le vélo), je ne prépare même pas mes petites affaires (vélo , course à pieds), je laisse tout dans des sacs poubelle, à l’abri.. de toute façon suis nulle en transition, je m’empetre toujours dans ma combi de natation. Meme si entre temps la pluie a cessé..

Puis la pluie a repris…moral dans les tongues que je vais abandonner au niveau du départ de la natation… car il faut marcher environ 2 km pour atteindre le départ pont Alexandre 3.

Et là THE miracle : la pluie cesse quasiment au moment où on met les fesses dans l’eau.

Tiens en image une mise à l’eau (c’est quelque chose quand même) :

tri1.jpg

Et une sortie, pousse toi là que j’y aille (merci la foire d’empoigne) :

tri2.jpg

Petite attention … pour ces messieurs… A quand le chippendale pour nous les dames (meme si on n’était pas très nombreuses certes)…

tri3.jpg

On passe tellement vite sous la douche que pas le temps de se décrasser ou de faire péter la tahiti douche.

Habituellement à la mise à l’eau j’en profite pour faire mon petit pissou que j’essaye d’évacuer de la combi .. mais le départ est donné tellement vite (un peu avance même je pense) que je n’ai pas le temps de mon rituel.. arrivée vers la fin de la natation (le courant est si puissant qu’on arrive quand même assez vite au bout des 1500m), je me concentre pour essayer une miction en nageant .. et ben ce n’est pas si facile que ça! bon bref fallait que ce soit fait avant d’enchainer sur 40 km de vélo et pres de 8,5 km de course à pied.

Je sors de l’eau en 25mn, 27 mn temps officiel, je prends mon temps pour la transition , 8 à 9 min tranquillou comme d’hab quoi et hop c’est parti pour les 40 km de vélo.

Il fait maintenant presque beau, mais la route est toujours glissante, je fais bien attention aux bandes blanches, les virages en courbe de trombones je les prends au ralenti, je me ballade, je visite quoi (et surtout je vois plein de chutes, une nana a même la tete en sang, …), le vélo n’est toujours pas ma partie forte…. sauf à la fin où sur la ligne droite que je sais être presque la fin j’accélère à donf (à mon niveau relativisons toutefois)… 1h22 … mais cette année je ne perd que 28 places comparé à l’année dernière une 100 aine.. oui bon on va travailler encore ..

Changement de discipline : la course à pied… c’est normalement ce que je préfère… sauf que je n’ai pas assez bossé la transition vélo-course à pied… et donc il me faut plus de 10 min pour récupérer des jambes dignes de ce nom… heureusement la fin est en descente sauf l’arrivée , je réaccélère et me permet de grapiller plus de 120 places.. petite montée vicieuse au trocadéro pour finir!

Pas de personal photograph à l’arrivée cette année , enfin si Denis et Sylvie, mais en fait on est arrivé trop vite donc ils nous ont manqué!

Le résumé en une seule capture d’écran :

= »resultat.PNG » height= »434″ width= »450″>

Mieux que les 3h01 de l’année dernière donc je suis plutot contente!

Même si ça ne se voit pas sur cette photo avec L-Tz , c’est la seule où on ne voit pas ma tête décalquée!

12-07 1692

Prochain rendez vous triathlon : dans 2 semaines… ça passe ou ça casse.. à suivre!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *