Posted in Forme & Bien-Etre Sport

Triathlon Chantilly, 4ème!

Triathlon Chantilly, 4ème! Posted on 31 août 2017Leave a comment

Triathlon Chantilly, 4ème!

Quatrième année de suite que je participe au triathlon de Chantilly format M : 1500m/45km/10km dans la théorie. Nous sommes tous d’accord (du moins tout GPS confondus Garmin, Polar, etc…) qu’en fait il y a 48km de vélo.

Sur le papier il a l’air simple mais maintenant j’aime le proposer à ceux qui se sont frottés pour le première fois au triathlon de Paris « Viende il est un peu plus péchu »

En fait je le disais en rigolant mais  c’est vrai un peu vrai.

Mais pourquoi donc?

1) pour moi il est « en fin de saison ».. les organismes ont déjà bien subis des courses, plus la chaleur de l’été. C’est ce qui me l’a rendu souvent difficile.

2) un parcours vélo plus long (48 et non 40 c’est 8 de différence .. pour un néophyte c’est pas rien) et plus vallonné (enfin très très légèrement) (et bis répétita pour un néophyte ce n’est pas rien)

Bref cette année c’est non pas fatiguée par une saison que je suis allée à ce triathlon de Chantilly mais plutôt non entrainée suite à blessure : mal de dos assimilé sciatique plus claquage au mollet durant l’été ce qui a donné un entrainement sur 4 mois de 2 courses à pieds de 7 km et 5 séances de natation. J’ai essayé de compenser en optimisant de plus en plus mes déplacements en vélo histoire de garder un peu la forme, ce qui n’a pas été assez vu les 4 kilos pris.

Donc le jour J c’est plus histoire de « faire un triathlon » que faire une performance, avec accord de mon kiné. A la cool. Voir même penser à l’éventualité d’une marche course pour  la partie run pour éviter de reblesser le mollet.
Donc avec Dan, #teamblessée lui aussi, quand nous arrivons à Chantilly il se met à pleuvoir bien.

Looooooooong moment de réflexion dans la voiture : on fait demi tour ou bien? #teamtéméraire

N’écoutant finalement que notre courage nous décidons au moins de retirer les dossards. Vers 8h30 la pluie s’arrête. Bon ok on reste.

Instant photo, minions style banana:

Cette année le parcours natation a changé : 2 boucles au lieu d’un grand tour. La faute à la canicule qui a fait baisser considérablement le niveau de l’eau. Toujours autant de vase au plancher, moins d’eau, plus d’odeur et la surprise de taille, la multiplication des algues qui fouettent le visage pendant la nage, s’accroche aux bras, aux jambes, au cou.. Laborieux. J’en ai fait 2 fois pipi dans ma combi.
1750 m plus tard et 45 mn (temps merdique, loin de mes 36 mn) me voilà hors de l’eau.

Technique de la montre dans la bouche pour enlever la combi.

Transition toujours à travailler sur l’enlèvement de la combi d’ailleurs. Et hop sur le vélo. Autant dire que je suis dans le bas du tableau.Et la fameuse route de sortie dégueu pour le vélo, ça se voit sur mon visage hyper pas souriant :

Mais après quel plaisir ensuite à doubler des gens. Chose qui n’arrivait jamais avant. Je retrouve le sourire.

J’hésite à faire un stop au ravito mais comme je n’arrive pas à décaler finalement je fonce. Surprise, sur les 20 derniers km je suis entre 27 et 28 km/h. Peut être peu pour certain mais comparé à mes 24 de moyenne d’avant je suis contente.

Puis la course à pied sous la chaleur qui a remplacé la pluie. Je reste prudente et refuse toute accélération. Laborieux. Mais mollet sauvegardé!

Un finish en 3h54.. je trouve ça nase .. jusqu’à ce que je compare avec 2016 et 2015 où j’avais de l’entrainement (respectivement 4h01 et 4h11).. Gné?

#teambière

Bon mes plus et mes moins sur cette course sont toujours les mêmes que pour les années précédentes .

Maintenant j’aimerais faire un focus sur un truc qui irrite les gens. Le prix : pour un non licencié FFTRI il en coutait 105€ pour le format M. Certains crient au scandale comme quoi y a moins cher , bla bla bla.

Oui enfin le cadre c’est juste le parc du château de Chantilly, mec. LE CHATEAU DE CHANTILLY! Si d’aventure tu as envie de te le louer pour une sauterie ça ne sera pas le prix d’une salle des fêtes!
Autre argument (valable pour le francilien, cet être influençable des RS qui veut maintenant se mettre au triathlon parce que c’est trop à la mode) : accessible par transport en commun. Car oui il y a des tri pour 30€ à trou-perdu-en-dedans, sauf que le francilien , devine, il n’a pas toujours une voiture. Et si il en a une (ou qu’il la loue) et qu’il ne veut pas se lever aux aurores , il doit dormir sur place et donc s’acquitter d’une nuitée. Au final… le prix reste le même. Et y a pas le château…

Donc ma conclusion : le prix n’est pas si extravaguant. (et je parle par expérience)

Si d’aventure l’expérience fait envie, on peut déjà s’inscrire à l’édition 2018 (y a même 30% au moment où j’écris).

Merci à Bernascom pour l’invitation.

 

Maintenant je pars perdre mes kilos.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *