Posted in Vrac

Le voyage en solo, oui mais..

Le voyage en solo, oui mais.. Posted on 16 mai 20168 Comments

Le voyage en solo (surtout si tu es une nana) , le nouveau truc à la mode dont on a fait des égéries même.
Le voyage en solo ce serait sortir de sa zone de confort, s’ouvrir aux autres, être libre de ce qu’on a envie de faire et qu’on ne ferait pas si on devait attendre les autres!

Voui, voui…

Mais pourquoi ce serait sortir de sa zone de confort? Parce qu’on doit compter uniquement sur soi pour trouver sa route, s’organiser, avancer? En tant que célibataire de longue date, c’est vraiment mon quotidien. Je compte sur moi même pour payer mes factures, me trouver mon job, etc… y a quoi qui change? Alors que justement j’aimerais bien me reposer sur quelqu’un histoire de m’évader.

Aller où on veut sans avoir à se coordonner sur les désiderata de chacun, sinon on ne dépasserait pas le périph. Pas faux, même très vrai. Mais perso je le vois plutôt comme une obligation car aucun de mes amis n’aiment le genre de voyage que j’entreprends en solo (un billet d’avion en poche, un sac à dos, du trek, ou pas, bref un peu l’inconnu, les hébergements pas forcément couteux, etc..).

Parce que ça permet de s’ouvrir aux autres. Oui alors soyons un peu réaliste. Si t’es déjà pas ouvert en France, pourquoi être plus social à l’étranger? Perso c’est ma vision. Dans mon cas, mon voyage en solo vient en parti du fait que :

  • 50% : mes amis ne pratiquent pas mes voyages (point précédent)
  • 25% : j’ai besoin de ma solitude reposante, dans la limite du raisonnable (remember la Suédie)
  • 25% : je suis un peu asociale.

Pourquoi les derniers 25% changeraient une fois hors de France? parce que les gens ne sont pas français?
bref si t’es asocial au départ, je vois pas en quoi ça s’arrange.

A chaque fois que j’entends un « tu pars seule? », je sens comme un « … » (trois petit points de suspension dont on ne sait jamais si c’est de l’admiration ou de la pitié), je réponds « ben oui, si je ne le faisais pas je ne voyagerais pas beaucoup« .

C’est JE VEUX, DONC JE PEUX! mais seule.

Et croyez moi ça peut rapidement devenir très chiant. Certes on rencontre souvent des inconnus sur la route, mais ce n’est pas pareil.
C’est même des fois limitant. Oui parce que voir des textes de bravoures féministes « voyager seule c’est safe », le monde n’est pas toujours safe. Tu te ballades , tu as envie de sortir des chemins balisés et là il t’arrive un truc tu fais quoi hein? (souvent une grosse frustration en trek).
Dernièrement j’avais envie de me faire des délires photos, mais au risque de passer pour une psychopathe avec son appareil j’ai évité.

Alors est ce que j’aime le voyage en solo? Pas forcément, mais comme j’ai de la volonté j’avance.

Bref personne n’a envie d’aller faire un trek en Norvège? (t’as compris, pas envie d’y aller seule)

Alors petite chose marrante, après la Suède j’avais également fait le même constat, finalement suis constante…

8 comments

  1. J’aime bien ton article. C’est vrai pourquoi si t’es asocial en France tu le serais moins à ailleurs!?
    Je voyage aussi seule généralement. J’ai testé le voyage en couple avec couple d’amis, j’ai détesté (le mot est faible). Fan de musée et antiquaire avec un couple qui apprécie moyennement ( à Amsterdam) j’ai pris sur moi pour ne pas le envoyer boulet!
    Tout au long de l’année je fais suffisamment de courbette au boulot alors c’est pas pour en faire pendant mes vacances.

    1. Moi je sais dire non maintenant quand les voyages qu’on me propose ne me correspondent pas, quitte à partir seule ensuite faire du kayak en crete

  2. Entièrement d’accord avec ton article. C’est de même pour moi, très peu de mes amis aiment voyager si ce n’est pas en bord de mer, sous les palmiers avec hôtel 4 étoiles. Mais bordel c’est pas ça voyager ! Bref, MOI JE DIS OUIIII AU TREK EN NORVÈGE ! En plus le nord de l’Europe me tente énormément.

  3. Pour une asociale, t’es vachement rigolote, j’asocialiserais bien avec toi va !
    (par contre les trek, merci bien mais je suis sportive comme une palourde à l’ail, donc désolée mais ça va pas être possible)

    Voyager seule… bah moi je l’ai fait qu’une fois, et j’avoue que j’avais aimé à ce moment là, parce-que c’était pas dans un pays qui fout les miquettes déjà (Vienne, en Autriche, on a connu plus exotique) et qu’à l’époque ça m’a servi d’émancipatoire (un truc entre l’émancipation et l’échappatoire) = moi la nana d’une petite ville paumée qui avait peur du monde entier, j’suis devenue beaucoup moins trouillarde et plus autonome, je n’ai plus jamais eu peur de me perdre ou de prendre toutes sortes de transports par exemple… je gère énormément l’organisation de nos voyages au Binôme et moi (lui, il pallie plutôt à l’imprévu)

    Mais y’a pas à chipoter, je préfère voyager en duo… le truc c’est de trouver le bon Binôme pour ça, celui ami ou autre qui vit le voyage de la même façon, qui partages tes « ooooh » et tes « aaaaah » quand tu vois un truc dingue, et puis qui te prêtera un mouchoir quand t’en as pas… 🙂

  4. Encore 2 ou 3 ans que ma fille grandisse et ne parte plus avec nous et que mon business prenne et je t’accompagne où tu veux , surtout en Norvège !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *