Posted in Forme & Bien-Etre Sport

Le Raid des Alizés en Martinique – le CR

Le Raid des Alizés en Martinique – le CR Posted on 29 novembre 2015Leave a comment

Lorsqu’on m’a proposé de faire le Raid des alizés, j’ai fait des bons! des bons de joie bien entendu. Un nouveau challenge, aux Caraïbes, pour ne pas bouder le plaisir.

Ce Raid c’était il y a une semaine et j’avoue je suis encore sous le charme ou l’adrénaline, je ne sais pas trop.

J’avais déjà expliqué le concept du Raid des Alizés : un raid sur 3 jours d’épreuves, 100% féminin en Martinique.
Et là, au delà du concept, la réalité!

Le jeudi 19 novembre ce sont a peu près la moitié des concurrentes qui embarquent dans le vol Corsair à direction de la Martinique (une pensée pour les autres passagers qui ont du subir les échanges de sièges, les parlottes un peu fortes,..). A l’aéroport j’ai retrouvé toute une bande de filles connues en vrai ou de loin sur les réseaux sociaux : Nadia, Sonia, Muriel de Santé Port Magazine, Cécile, Elodie, Nancy, Delphine et Géraldine.

9h de vol plus tard, c’est dans une météo à 30° que nous débarquons à Fort de France accueillies par une haie délirante formées par les concurrentes déjà sur place : ça place déjà l’ambiance joyeuse.

Dehors, c’est en musique que nous sommes accueillies. Puis direction le premier bivouac, à quasi 2h de route au nord de la Martinique, à Basse-Pointe.

Car oui ce n’est pas en hôtel que nous allons passer nos nuits mais sous tente de 3… il y a intérêt à être bien fatigué pour trouver le sommeil.


campement

Je le place là : nos voisines de tente sont une Miss France, une Miss Guadeloupe et une Miss Bourgogne, 3 jeunes femmes belles, adorables et intelligentes.

Côté logistique, il y a des toilettes itinérantes (les mêmes devant lesquelles on fait la queue un jour de marathon) et des douches qui généreront quelques fou rire au vue des rideaux de douche auquelles il manquera sytématiquement 20 cm de chaque côté, malgré les efforts de certaines à essayer de fermer.

Un bon repas, une « bonne » nuit et il est temps de commencer.

Raid des Alizés – Jour 1 : VTT et Canoë, promenons nous dans les plantations

La première épreuve, ce sera du VTT. Nous les découvrons au bout du campement, flambant neufs, orange, 160 VTT Décathlon venus tout droit de métropole.
Epreuve de 14 km avec un dénivelé de 500 m en quasi une fois:

vvt1_capture

vtt2_capture

Avec Nadia, nous ne sommes pas des pros du VTT. Moi je suis une rouleuse de bitume. Sonia.. bon ben autant le dire le vélo ce n’est pas son ami.

DSC_0011

Solidarité aidant nous allons souvent pousser le vélo et attendre. Du coup on a le temps de profiter de la vue.

DSC_0009

Mais nous perdrons Sonia au premier point de contrôle. Dernières.. certes, mais avec des « VTT balais » qui débalisent la zone et qui du coup nous permettent enfin de nous mettre en confiance par quelques conseils et en jambe sur le VTT. A partir de là ça va être du pur kif, même si dans certaines descentes encore boueuses nous ne faisons pas les braves.

vtt2

vtt7
Toutes les filles sont là à l’arrivée pour une haie d’honneur, un grand moment!!

vtt1

e42bfb22de3e7b77be6af53aa2aa17da

Avant la prochaine épreuve c’est déjeuner en bord de mer, où nous observons d’un oeil suspicieux les vagues se fracassant sur le bord. Nous savons qu’il y a Canoë dans l’après midi.

Beaucoup se disent que non l’épreuve ne peut avoir lieu.. et si c’est annoncé :  6 km de canoë!

canoe4
Les canoës sont en rang d’oignon. J’ai des réminiscences de ma rando kayak de l’été. Comme un doute sur une entrée simple dans l’eau.

canoe6

Alors je vous la fait simple : une fois que la corne de brume a retenti ce fut la plage du débarquement de « il faut sauver le soldat Ryan ». En gros il nous a fallu plus de 10 min pour pouvoir enfin monter dans le canoë. Ça partait dans tous les sens, à peine monté on était retourné, on se prenait les canoës des autres. Personnellement j’ai pris 2 canoës dans le dos, 2 dans les jambes et un dans le nez (encore une gêne ressentie).

canoe8

canoe10
A revoir les images (vidéo) il y a un moment où on part bien, et je ne vois pas qui fait basculer le canoë en montant (mais sache que intérieurement sur le moment j’ai pesté et je t’ai détesté). Du coup avec un gentil monsieur on éloigne le canoë du bord, on fait poids morts pendant que les filles montent. Je finis en dernière à grimper dans l’embarcation.

Raid des alizés _ Canoe

Et là par le biais d’une fissure temporelle je me suis transformée en sergent instructeur hurlant un peu trop mes ordres « gauche, droite, gauche, droite » pour imposer un rythme (bah quoi j’étais devant c’était mon rôle). Et des fois des « gauche, gauche, gauche, GAUCHE!!!! (bordel) » pour virer. Pas question de rigoler. Sonia tente un  « oh les filles comme c’est beau le paysage.. ». Un « PAGAIE!!! » de ma part ponctue sa phrase (j’assume totalement)(j’arrive pas à me rappeler si le « tais toi! » ou « ferme là » a été juste pensé ou prononcé).
Enfin nous en voyons le bout, la rive est là. Au vue des vagues je m’inquiète du débarquement, il me semble qu’il faudrait …… pas le temps de faire la réflexion le canoë est projeté à la verticale et nous finirons la course comme nous l’avons commencé : balayées, rincées par le canoë.

canoe3

Nouveau campement… la nuit va être rude : en pente rocailleux. J’essaye de ne pas écraser Nadia durant la nuit.

Raid des Alizés – Jour 2 : Trail, grimpons la montagne Pelée

Pour ne pas le nommer, Christophe, le responsable du parcours sportif, nous annonce un trail accessible à tous : 17 km, 1200 m de dénivelé!

Menteur!! on a toutes eu plus de 18 km à la montre!

trail1_capture

trail2_capture

Il nous averti aussi que le parcours, du fait de la météo, a quelques passages difficiles: échelle et cordes ont été installées. Bon c’est dit.

Dès le départ, depuis le Prêcheur, c’est en pente ascendante. Nous avons réparti certaines équipes (même si c’est contraire au règlement et tant pis pour les pénalités) de façon à ce que les rythmes de chacune soient respectées. Je suis restée avec ma team. Nous commençons en marchant.

trail4

Puis rapidement c’est la boue, mode accrobranche pour avancer, c’est assez drôle. Sonia a autant d’affinité avec la boue qu’avec le VTT. Nous attendrons puis l’abandonnerons la laisserons au premier point de contrôle.
Pas mal de temps perdu là.

Ensuite la partie sèche et raide. Certaines surveillent les cardios qui s’emballent avec cette chaleur. Puis la pluie fait son entrée, le vent au moment où on est bien en haut..

trail5

trail6

trail2
On aura le temps de faire des photos, mode touristes, pas qu’on soit en retard… du tout.

Puis la descente vers Grand Rivière… pas évidente. Près de 140 nanas sont passées par là, plus rien de praticable, ça glisse, c’est boueux, on en a un peu marre.

Au dernier point de contrôle (je l’avoue, les co équipières vont le découvrir là en lisant) je bouillonne intérieurement « Bon on avance au lieu de papoter avec les gens!! » (je peux le dire après coup non?).

Même les points bétonnés de fin sont ultra glissants du fait de lichens, même la serre-file expérimentée va sa vautrer méchamment.

Et là l’arrivée , au bout de … je ne veux même pas le dire… , avec la même haie d’honneur. Nous sommes , main dans la main , Nadia, Muriel et Magali que nous avons récupérée en cours de route et moi même! DELIVRANCE.

Raid des alizés - arrivée du trail

Et pour ne pas nous dépayser : bivouac dans un champ un peu .. boueux!

Raid des Alizés – Jour 3 : Bike and Run, longeons les plus belles plages

Après une bonne nuit réparatrice, on nous annonce l’abandon de l’épreuve de canoë du jour, trop de houle. Vu l’expérience du jour 1, je ne pense pas que la majorité soit déçue.

Le parcours du Bike and Run est donc rallongé de 3 km (15 au lieu de 12). Le principe : un vélo pour trois. Une qui pédale pendant que 2 autres courent . Et on échange en cours de route pour se reposer. Pour nous ce sera un vélo pour deux : Sonia et le vélo, s’étant faite mal à la main toussa, ne fera que courir.

bikerun_capture

Il fait chaud, très chaud déjà à 10h30 du matin. Et le début de parcours se fait dans un espèce de désert rocailleux. On doit passer des gués, passer directement dans la mer, encore des chemins boueux.

bikerun4

bikerun3

runbike8

bikerun 9

bikerun2

DSC_0025

Ca sera un peu long et pourtant je n’arrive pas à me rappeler si c’était long ou au contraire trop court, nous rapprochant inexorablement de la fin de l’aventure, perturbante sensation après coup.

BikrRun1

arrivee

Là c’est définitivement fini à Sainte Anne.
Le temps de se reposer, de manger, de faire une baignade dans la bonne eau chaude, direction Sainte Luce, retrouver de l’habitation en dur, un vrai lit.

DCIM100_VIRB

IMG_5661

Mais d’abord ce fut place à la fête en blanc de cérémonie de clôture.

soiree blanche

Résumé un peu long mais je ne voulais pas fragmenter.

Ces trois journées d’épreuve c’est un tout.

J’ai adoré comme j’adore dans le faire dans le triathlon, me mettre à l’épreuve.

J’ai aimé la solidarité dont certaines ont fait preuve.

J’ai adoré la bonne ambiance et la sportivité.

J’ai aimé détester les organisateurs sportifs (beaux parcours qu’ils nous ont fait là).

J’ai du apprendre le sport en équipe … on le sait je suis une sportive solitaire …je pense m’en être pas trop mal tirée, même si ce fut au dépend un peu quelque part surement et certainement de mon propre plaisir. J’ai entendu beaucoup de « j’ai dépassé mes limites! »… ma frustration est là : ce ne fut pas le cas.

Je ne regrette pas cela dit, j’étais en mode découverte de ce genre d’épreuve et j’ai quand même grave kiffé. Une chose est sure je compte remettre ça l’année prochaine, sur ce raid pourquoi pas car bien positionné en fin de saison sportive, plus préparée, plus organisée!

Je remercie Muriel sans qui rien n’aurait été possible, les filles pour la bonne humeur et Nadia dont le calme a su m’apaiser 😉

 

Et mon dieu, j’ai failli oublier de citer l’unique, le palpitant Steve qui a égayé nos journées et nos soirées!

Et vous, ça vous tente de me rejoindre??

 

Crédit de certaines photos : ExternSport972

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *