Posted in Loisirs Vrac

J’ai vu (aussi) Cinquante nuances de Grey

J’ai vu (aussi) Cinquante nuances de Grey Posted on 16 février 20152 Comments

Cinquante nuances de Grey (en français dans le texte)

THE film de la semaine, non pas par son caractère chef d’oeuvre, loin de là, mais le film hyper marquété qu’on n’ira pas voir car c’est un navet couru d’avance mais en même temps on a la carte UGC illimité et ce serait bête de mourir idiote.

cinquante nuances de grey

Idiote au sens pouvoir dire si en vrai on aime ou pas le film.. car s’endormir moins ignorante par rapport au thème du film, le oulalala SM, alors là autant dire qu’il y a un fossé. J’avais déjà trouvé cela gnangnan à la lecture, alors en film épuré comment dire….

Rajoutons à cela un casting navrant de crédibilité. Bref j’ai souvent souri de moquerie durant tout le film.

Et puis je me suis interrogée : durant 2h Grey, le visage assez vide d’expression, serine « je ne suis pas bien, j’ai des tendances pas bien, ouuuuuh barre toi vite!! ».. résumons :

  • il lui a fait perdre sa virginité de façon classique
  • il lui a attaché les mains
  • il lui a fait un cuni
  • il lui a bandé les yeux
  • il l’a prise en levrette
  • il lui a mis 3 tapes sur les fesses

(je ne parle pas encore de la scène finale)

Mais oulalala que c’est bien vilain tout cela et déviant….

Sérieusement???

(bon j’avoue au bureau modérer mes propos en rajoutant « sérieusement ce que ça fait fantasmer doivent avoir une vie sexuelle bien pauvre », histoire de gérer les susceptibilités)

Ok on va me dire « mais à la fin il lui fait subir le pire qu’il puisse lui faire » …. 6 coups de fouets (ou baton je ne pas bien vu) , qui montre au passage que l’héroine Anastasia a une tannerie d’enfer sur le fessier : le zéro marque absolue.

C’est clair que ça doit pas faire du bien si ce n’est remettre les idées au clair… mais je vous livre un secret, c’est pas ce qu’un dominant peut faire de pire, au cas où si ça vous tenterait de vous y mettre, fort(e) de cette certitude.

On pourrait dire que c’est le début de la violence conjugale (tu es à moi toussa), pas faux. Mis dans n’importe quelle main, ce genre de pratique ne fera pas souvent ressortir le meilleur de l’humain.

Revenons à Anastasia… on la dit naïve et nunuche… vraiment?

Livrons nous a un petit jeu de réinterprétation de cinquante nuances de Grey. Imaginons 5 minutes que Christian ait été comptable (je n’ai rien contre les comptables hein) et que pour séduire Anastasia il l’emmène sur son scooter manger une assiette de tartare illimité à l’Hyppopotamus et là il lui dise (texto comme dans le film) « Je ne fais pas l’amour, je baise, brutalement », pas sure qu’Ana elle ne se barre pas en courant au premier rencard. A la limite au deuxième, quand il lui montrera sa pièce « secrète » dans son pavillon de banlieue.

Mais dites moi, Anastasia ne serait elle pas un peu vénale, hein???

Bref j’en parle quand même…

Et vous vous y êtes allé voir Cinquante Nuances de Grey ?

2 comments

  1. Ah c’est certain qu’avec le coup de l’Hippopotamus, ça perd tout son charme, si charme il y a. Je me suis « tapée » la trilogie, mais je crois bien que je vais passer mon tour pour le film…
    D’après les (nombreux) billets sur la question, c’est géniââââl ou catastrophique, au choix. En même temps, vu la base de départ, on ne pouvait pas non plus s’attendre à un chef-d’oeuvre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *