Posted in Israel Voyages

Essentiel Israel

Essentiel Israel Posted on 10 décembre 2017Leave a comment

Habituée à trainer mes guêtres régulièrement du côté du Liban, cette année j’ai été quelque peu infidèle en allant faire un tour chez les voisins : Israel.

Pourquoi Israel?

Pour Tel Aviv

Sa plage et son sable exceptionnellement fin. Un ravissement pour les petons de marcher dans une telle texture. Nous sommes au mois de juin , en pleine semaine et pourtant la plage est assez peuplée. On imagine aisément que ça peut rapidement être plus peuplé pendant la haute saison.

Israel Tel Aviv Plage

Israel Tel Aviv Plage

Beaucoup de panneaux indiquent qu’il reste néanmoins dangereux de se baigner. Soit. Je ne fais pas l’aventurière et me contente de rester en bord d’eau.

Il est possible de marcher très longtemps en longeant le bord de mer, de passer entre les différentes plages (il y a même le coin réservé pour les gens avec chiens).

Israel Tel Aviv Plage

Israel Tel Aviv Plage

Le bord de mer est aussi le lieu privilégié des sportifs : run, volley, jeux de raquettes, fitness en plein air.. je suis fortement frustrée de ne pouvoir chausser les running. A défaut nous nous installons et observons les sportifs de la petite Californie du Moyen Orient .. fracture de rétine à chaque passage.

A noter que Tel Aviv semble être la ville du vélo électrique. En effet beaucoup se déplace en vélos et plus de 50% (à la louche sont électrique). Souci écologique ou facilité du à la chaleur?

Son architecture typique Bauhaus.Des lignes et des angles droits, des façades en verre, pas d’ornement. On en trouve un peu partout. Il suffit de déambuler, particulièrement dans le quartier Dizengoff.

Israel tel aviv bauhaus

Israel tel aviv bauhaus

L’ancienne ville Jaffa

Accessible à pied en longeant la mer, le lieu est peu fréquenté au moment où nous y allons. C’est pratiquement un havre de paix.

Jaffa est un des ports les plus anciens.

Juste déambuler dans la vielle ville.

Israel Jaffa

Et le reste

Le marché Carmel pour y déguster les spécialités du coin : à ne pas manquer Hummus Hacarmel…une tuerie.

israel food

Pour Jerusalem

Évidemment devrais je dire. Comment ne pas aller en Israel sans aller dans la ville trois fois sainte, tout un symbole.
Le mur des lamentations, l’église du Saint Sépulcre et le mont du Dôme. Je crois que ce soit là mes trois essentiels dans une visite express.

israel jerusalem

J’ai rarement ressenti autant d’émotions spirituelles : une montée de larmes involontaire au mur, un recueillement au Saint Sépulcre (résurgence involontaire de ma condition de catholique non pratiquante) et du côté du Dôme.. bon vu de loin car inaccessible un jour de prière (voir en fin d’article).

Bémol : la vieille ville de Jérusalem si calme tôt le matin devient un immense souk vers 9h. On l’aura compris venir très tôt pour profiter du calme avant la tempête des touristes.

La runneuse que je suis a eu également une pensée à mes copines qui ont un jour couru le semi marathon de Jérusalem.. bordel ça grimpe!

Par manque d’organisation plusieurs endroits n’ont pas été visités : le mont du dôme donc, le mont des oliviers,..

Sinon par « curiosité » , il faut pousser jusqu’au quartier orthodoxe juif Méa Shéarim, on y perd un ou deux siècles. Pas de photos, on évite.

Pour la mer Morte

En Israel, on côtoie aussi la mer morte…Du côté de Ein Gedi (dont apparemment j’ai loupé le superbe parc, dixit celles qui connaissent vraiment).

Faire l’expérience de la flottaison dans la mer hyper salée et le bain de boue.

Tenter l’expérience du kibboutz remasterisé en hôtel avec vue imprenable sur la mer morte.

Une meilleure organisation aurait permis Massada.. mais bon..

Pour (ou pas) Tibériade

Bon là on ne va pas se mentir, je n’ai pas aimé. Ville balnéaire en bordure de la mer de Galilée (le lac de Tibériade) (tombée aux mains des russes venus s’installer en Israel?), elle est moche. Des choses bien aurait pu être réalisées mais non.

L’intérêt est d’être à proximité du plateau du Golan à voir d’un point vue magnifique dans la petite ville de Rosh Pina.

Autre intérêt du coin : les vignobles. Donc évidemment dégustation…

Pour Acre

Sa vieille ville et ses vestiges templiers.La joliesse des mosquées. Une synagogue planquée au détour d’une rue.

Encore une fois nous sommes arrivées très tôt, avant 9h, et profiter de rues vides…vers 11h ce fut une autre histoire! Déferlement de touristes et souks qui ouvrent.

Bon je ne sais pas si vous avez remarqué au court de cette énumération, je fais souvent mention de choses non vues. Ma faute en partie, je n’ai pas anticipé ce voyage en Israël. Et de fait j’ai eu l’impression de ne pas avoir vu tout ce que j’aurais aimé voir.

En résumé

Donc mon petit conseil perso à moi pour optimiser une semaine en Israel et si on a vraiment envie de se confronter aux trois cultures/religions.

Partir comme un mardi c’est une bonne idée (ça tombe bien Transavia le permet au petit prix de 225 € l’AR en ce qui me concerne), on évite d’arriver un jour de shabbat (je ne précise pas de quoi il s’agit car si vous ne le savez pas en venant en Israel, je vous préconise d’abord de potasser un peu avant de partir, ça évitera des déconvenues).

J1 (mardi) : arrivée très tôt. Visiter Tel Aviv ou se poser à la plage. Surtout dormir près de la mer, c’est mieux (mais c’est plus cher).

J2 (mercredi) : visite de Tel Aviv. Puis partir sur Jérusalem en fin de journée. Louer une voiture est indispensable!!

J3 (jeudi) : visite de la vieille ville de Jérusalem le matin. Et là normalement le mont du Dome est accessible (vendredi jour de prière et donc de la loose pour le touriste). Et l’après midi faire les alentours (monts des oliviers, musée de la shoah..) puis partir en direction de Massada. c’est environ 1h40 à peine. Dormir à Massada.

J4 (vendredi) : se lever tôt pour faire l’ascension de MAssada. En gros commencer vers 4h30 pour être sur de voir le lever de soleil. Ensuite passer par le parc d’Ein Gedi, véritable oasis (oui oui j’insiste c’est ce qu’on m’a dit) et se finir ensuite sur une des plages aménagées de la mer morte. Aller au Kibboutz Metzoke Dragot pour y passer la nuit et manger (très bon buffet).

J5 (samedi) : Se diriger vers Tiberiade. C’est un peu plus de 2h30 de route. Dans l’après midi visite du Golan via Rosh Pina (par contre un samedi pas sure qu’on puisse accéder à la dégustation des vins..).

Alternative si on veut éviter cette partie, aller sur Haifa. Je n’y ai pas mis les pieds mais tout le monde s’est étonné que je n’y sois pas allée et maintenant je regrette.

J6 (dimanche) : Aller sur Acre,la visiter et s’en retourner gentiment sur Tel Aviv.

J7 (lundi) : Profiter, farnienter à Tel Aviv

J8 (mardi) : repartir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *