Posted in Vrac

Du physique de la sportive

Du physique de la sportive Posted on 27 avril 201511 Comments

Sportive et physique parfait, l’équation logique?

Voici un texte que j’avais écris en octobre 2014 mais non publié (à l’ère d’internet ça représente une décennie), de peur peut être taxée de jalouse, aigrie ou tout simplement je pensais peut être me faire des idées. Or depuis peu je vois ce sujet sortir un peu partout, chez Camille, sur le blog de Tryndo, etc…Finalement je n’était pas totalement à côté de la plaque… voici ce que j’avais écrit :

« Il y a un petit truc qui me chiffonne en ce moment, un truc pour lequel on va dire que je rale, voir que je suis jalouse. Ce truc qui commence à m’horripiler c’est cette recrudescence de bidou plaquetté ultra plat et de tout ce qui va avec. Qu’on ne se trompe pas, oui j’aimerais, je rêverais d’en avoir un comme ça, sauf que je ne l’ai jamais eu comme ça et ne l’aurais jamais j’en ai bien peur. Alors où est l’énervement? je m’explique : quand j’ai commencé à courir (oh mon dieu quand je vois la photo j’étais mince!!) ce n’était pas top top à la mode et dieu qu’on se sentait bien, sans aucune pression, à se faire nos sessions sans avoir à se comparer. Et puis bam, la techno, l’autosatisfaction, le besoin d’être admiré et bien d’autres facteurs ont fait que le sport et le run plus généralement est devenu à la mode. Et là ça a commencé, petit bout de peau par petit bout il est apparu. Maintenant il semble être devenu la règle, le bidon pas bidon sans aucun pète de graisse. Celui qui s’affiche en brassière autoportante, contenant de seins défiant l’apesanteur vu ce qu’ils supportent durant le run, qui te fait recracher ta dernière pâtisserie (ou pas.. vu le prix d’une bonne pâtisserie de nos jours).

sportive abdo

Et quand tu veux te dire « pfffffiou l’autre elle se la pète ! » (mais ça lui va quand même super bien et ceux qui vont dire qu’il vaut mieux des bourrelets je dirais « bande de faux derch' ») en essayant de te rassurer, les magazines en remettent une couche. Le blème, voyez, c’est que nous ne sommes pas tous égaux devant saints abdos et minceur. Et certains (moi par exemple) n’arriveront jamais à ça pour diverses raisons (perso j’incriminerai la génétique, issue d’une famille de gros, diabétiques et autres cholestéroleux.. et bon l’age n’aide pas non plus…) or le message insidieux semble être « regarde comment il faut être quand tu cours! » Et qu’on ne vienne pas me dire que non ce n’est pas l’image qui est ancrée dans la tête de beaucoup. Des exemples? Avoir besoin d’une Parisienne pour que des femmes OSENT courir sans se sentir mal à l’aise, anonymes parmi les anonymes (bon là je fais un peu de mauvaise foi, il parait qu’elles ont aussi peur de courir avec les mecs). Ecouter les commentaires des gens qui voient passer une coureuse qui n’est pas sèche « c’est bien vu ..enfin.. comment elle est .. tu vois ». Encore une fois je ramène à moi : voir le regard qui me balaye de haut en bas quand je dis que je suis sportive, que je cours des marathons , d’un air étonné suspicieux (alors quand je dis triathlon je ne dis même pas). C’est aussi entendre un mec me dire quand j’ai fini mon run « vous avez fait le tour de l’hippodrome c’est bien »… oui le tour de l’hippodrome plus 10 km soit presque 14 km mais, ça va merci. Méthode Coué « tu t’en fiches de l’image et va t’acheter de jolis vêtements de running »… je suis allée dans la boutique Champs-Elysienne d’une marque à virgule cet été… désespoir. Pour me sentir à l’aise au milieu des matières transparentes et modèles échancrés il aurait fallu perdre/sculpter… j’ai abandonné. Heureusement certaines marques permettent encore de s’habiller. D’ailleurs il n’y a pas beaucoup d’embonpoint dans les opés marketing ça me fait penser … et pourtant certaines font bien leur preuve côté exploit sportif personnel sans être taille mannequin .. mais ça c’est le jeu ma pauvre lucette, le sport c’est sain c’est la minceur. Et de me rappeler la remarque de cette CM faisant un lien sur une blogueuse sylphide mode ultra connue en tenue de course à pied. Je lui avais demandé « est ce qu’au moins elle court pour de vrai? ». La réponse fut sans appel : Vu les jambes fuselées je pense que oui … Gros poteaux allez vous rhabiller pour l’hiver. Attention je ne dis pas que ce n’est pas bien, le sport c’est bien pour l’esprit mais on s’y met aussi pour perdre du poids souvent. Et moins de poids c’est bien (ce que j’essaye d’expliquer sur le fait de vouloir (re)perdre environ 5 kg à minima : courrez avec un sac de 5kg quand vous avez été habitué à courir sans), mais ce serait super bien que là où c’était une évasion ça ne devienne pas une nouvelle source de culpabilité. »

Depuis il y a eu cette jolie vidéo :

Que j’avais découvert via une sportive trop mince à mon gout (et qui aime montrer son nombril aussi) qui la commentait de la façon suivante « exactement comment je me sens après une séance »… avait elle bien compris? envie de lui crier : mais bordel laisse nous au moins ça!!

Des marques essayent de dire qu’il faut se dépasser qu’importe qu’on ne soit pas top model .. je laisse juge par rapport à la précédente vidéo :

Alors oui en faisant du triathlon je voudrais être ça :

sportive tri. 2jpg

Mais voilà la réalité c’est ça, et j’ai bien peur qu’elle reste comme ça :

10426600_10203255021354268_2653125374119738466_n(y a là déjà un super effet gainant de la combi)

Sur ce je pars préparer mon repas minceur et faire quelques abdos…. bah ouais hypocrisie quand tu nous tiens 🙂

11 comments

  1. wouahouh enfin une phrase sur ces blogeuses se mettant toutes au semi marathon qui se font habillées et équipées des pieds à la tête et qui ne courriront plus quand un nouveau sport sera à la mode!

    Ceci dit, course féminine ou pas j’ai jamais eu le courage de sortir en brassière et j’aime pas les filles qui gagnent les courses sans une seule goutte de sueur, sans être rouge comme une tomate et encore bien coiffée (comment ça je me bats avec un lion quand je cours?).

    Aller, mon quinoa bio m’attends

    1. Je ne critique pas le fait de courir un semi marathon (si tu cours 10 kil tu peux faire un marathon, si si) ni le fait d’être habillée par une marque. Si je pouvais éviter de dépenser pour mon équipement crois moi je prendrais sans hésiter.
      je voulais juste dire que j’overdosais de ventres plats qui semblent être ce qu’on doit forcément avoir si on fait du sport. En gros « ras le nom bril des autres!! » 🙂
      Et ce symptome est purement féminin car dans mes différentes TL je n’ai pas vu un seul mec mettre ses plaquettes en photo et pourtant beaucoup courent (bon le seul qui le fait il me les envoie en privé, miam miam!)

      Et oui nous ne sommes pas toutes égales devant l’effort!

  2. Pour tout te dire j’ai arrêté les courses féminines (en partie) à cause du « matuvu » des filles… Celles qui dissèquent du regards ton débardeur de la saison dernière, celles qui arrivent équipées pour le marathon des sables pour un 4km non officiel…

    Après pour les hommes (remarque totalement personnelle) qu’ils ne sont pas en effet comme tu le dis à montrer les muscles, mais plutôt à montrer les bobos « ce strap je l’ai posé après mon SUB5h10 sur le MDP2015 ». C’est toujours un « culte » du corps mais où il fait montrer les bobos et surtout montrer que même avec 1 tendon en moins on peux enchainer sur une nouvelle course.

  3. Ohlala que j’aime ce genre d’articles. Je suis moi aussi coureuse, sans souci (si on peut appeler ça un souci d’ailleurs) de poids, mais sans être pour autant fuselée, sèche et mince. Autrement dit, en étant normale, je n’ai pour autant pas le profil type de la coureuse: plutôt moyenne à grande (je ne fais qu’1m60) et sèche. J’ai des bons cuissots de nageuse; et même si je n’ai pas droit aux remarques auxquelles tu es sujette sur tes performances en course (car forcément, si on a des rondeurs, on ne peut pas courir vite ni longtemps…plus bête tu meurs), j’en étonne plus d’un quand je dis que je fais un semi marathon à 13km/h. Les clichés ont la vie dure, et encore plus le poids des images sous lesquelles nous croulons.
    J’ai moi aussi remarqué ce nouveau phénomène d’exposition corporelle, qui m’a fait réalisée avec dépit que je commencais à m’y projeter et à développer un (encore un…) complexe à cet égard, alors que c’est inutile.
    Et les courses pour femmes, je les évite (exception faite j’ai gagné un dossard à Madame Figaro; alors autant tenter). J’aime l’esprit plus égalitaire des courses mixtes, du regard plutôt admiratif et respectueux des hommes (et autres femmes) qui n’a rien à voir avec les regards comparateurs trop présents dans les courses féminines. Sans parler de l’ambiance qui n’est pas la même non plus. Chacun son truc. On passera aussi les courses plus courtes pour les « femmes » (comme Madame Figaro d’ailleurs: 6km femmes, et 12km mixte..). Comme si nous ne pouvions pas faire une course plus longue, mais surtout comme si les hommes étaient tenus de pouvoir aligner les courses plus longues…

    J’arrête mon roman 😉
    Et merci d’avoir publié cet article qui prenait la poussière chez toi!

  4. Super article qui méritait bien d’être (enfin) publié !
    Au semi de Bordeaux que je n’ai pas pu courir, ma meilleure amie a fait la course et je l’attendais avec d’autres copines sur la ligne d’arrivée.
    Après la course, douche et bar pour fêter ça ! Une des copines présentes dit « c’est marrant quand même qu’avec tout le sport que tu fais tu ne sois pas plus mince » (arf… sympa !) et de renchérir (perso je préfère être comme je suis et moins sportive, que faire autant de sport que toi et être comme toi ».
    On a essayé de lui expliqué que le plaisir de courir était bien au delà de la perte de poids, mais pas sure qu’elle ait compris… On a aussi essayé de lui expliqué que certaines morphologies faisaient que malgré un régime drastique et beaucoup de sport, on n’aura pas un corps de mannequin fitness. Et que c’est pas grave. Et que ça n’empêche pas de se sentir bien dans sa peau. Et qu’on peut être sportive sans avoir des abdos apparents.
    Bref, tu fais des triathlons, et c’est TELLEMENT plus impressionnant qu’un bidon tout plat sur instagram 😉

  5. Han je découvre ton blog avec cette article et je suis entièrement d’accord….
    Génétiquement parlant quoique je fasse mes tablettes de chocolat sont bien emballées : c’est comme ça je ne serais jamais dessinée ni bien sèche…. Même si a force de voir des photos sur instagram je suis un peu envieuse.
    Et comme toi j’ai le droit a des réflexions du genre « toi c’est ton premier marathon ? » avec un regard qui va de ma tête au pied…. Un peu vexant mais je m’y fait et généralement la personne est surprise quand je réponds non c’est le 5eme que je vais faire, et j’espère en moins de 4heures. Ou alors les « non tu n’es pas marathonienne???!!! » je réponds alors souvent « oui je sais je suis pas affûtée comme fille et pourtant!!! » Généralement l’interlocuteur est gêné…
    Je commence a m’y faire même si parfois cela m’agace mais bon visiblement il faut être musclée, hyper bien Gaule et affutée pour les gens croient qu’on est marathonienne

  6. Lol mouai, moi c’est pareil, j’arrête pas, nje fais des abdos, du gainage, de la muscu, je cours. Je mange des salades souvent en semaine, des oléagineux même des fois, je devrais avoir un corps de rêve. Mais non, au mieux, c’est presque plat. Une pizza ? un gros bide pendant 2 jours…je désespère quand je vois pleins de mecs pas forcement sportifs mais bien foutus…la vie est cruelle !

  7. Tout pareil, enfin sauf que je ne cours pas, je fais du fitness, du Pilates, de l’aquabiking et quand je n’ai pas envie de tout ça je fais du stepper. 6 jours sur 7 et je suis tjs ronde, c’est comme ça, je fais du sport, mais ça ne se voit pas.
    Sauf si je fais un concours de pompes là je peux éclater mon adversaire mais l’occasion se présente rarement 🙂
    J’ai découvert ton blog grâce aux chroniques de Sonia, deux nouvelles découvertes pour moi, suis bien contente de faire votre connaissance les filles.

  8. Mercimercimercimerci
    Je fais beaucoup de sport (du moins, plus que la moyenne des gens): muscu, running, grimpe… et pourtant on me voit toujours comme une « non sportive » parce que je suis pas mince et sèche. C’est frustrant parce que je me sens forte et active mais on admire que celles qui ont un physique d’athlète.
    Je cours cet automne mon premier semi et je pense que sa va en étonner plus d’un, tant mieux ! 🙂

    Ahah la pique sur la blogueuse, j’adore. Sa fait tellement de bien à l’estime !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *